Présidentielle 2017

Y a-t-il ou y a-t-il eu de la triche sur le site ?

-  y a-t-il ou y a-t-il eu de la triche sur le site ?

(Merci de lire attentivement jusque à la fin)

Vous avez été très nombreux à nous poser cette question, et pour des motifs divers. En particulier vous êtes nombreux à trouver anormal que un candidat, devance très largement les autres.

Voici quelques explications très détaillées :

J'atteste sur l'honneur que ce site n'est pas affilié où liée d'aucune façon que ce soit à ce candidat ni à son parti ni à aucun autre, ni un media,  ni un État,  ni une formation politique, ou lobby.

Mis à part quelques messages sans importance venant de déséquilibrés nous n'avons reçu, à ce jour aucune pression ni aucune menace d'aucune sorte qui puisse être prise au sérieux. Il est important que cela soit dit pour couper court à toute rumeur infondée.

Pour la question de la triche vous devez savoir que la sécurité du site a été renforcée par des vérifications supplémentaires,  par deux reprises après la programmation du système de départ.  A chaque mise à jour, les résultats suivants ne présentaient pas de différence significative avec les résultats précédents, ce qui tend à prouver que les résultats sont fiables depuis le départ (c'est quand même le but à la base).

Le site se base sur un vote par jour maximum par ordinateur/accès internet. Ce qui ne correspond pas tout à fait aux inscrits sur les listes électorales, mais représente un bon compromis si l'on considère le travail manuel de vérification qui serait nécessaire pour se baser sur les listes électorales et que nous n'avons pas les moyens d'effectuer ce travail.

Concernant la sur représentation du candidat arrivant en tête, après les demandes répétés de vérifications, j'ai procédé à un test pendant la journée du 28-12-2016 : J'ai créé un nouveau profil temporaire pour ce candidat (avec un nouveau numéro de vote) que j'ai activé pour recevoir les votes manuels des visiteurs réels. Dans le même temps j'ai désactivé temporairement les votes sur le profil principal. De sorte que si il y avait des votes réalisés par des programmes automatiques, ils soient bloqués par le fait que le numéro soit désactivé.

En cas de triche il y aurait dû y avoir, au moins au début, le temps, que les tricheurs modifient leur programme, une forte baisse des votes. Cela n'a pas été le cas. Le nombre de vote a été tout à fait comparable à la situation habituelle. Par contre, j'ai reçu de nombreux mails de gens qui se demandaient ce qui se passait avec 2 profils pour ce candidat dont un désactivé. 

Cela prouve que les votes sont bien manuels. Suite à cela, j'ai réactivé le compte principal avant de désactiver le compte secondaire (de façon que aucun votant soit dans l’impossibilité de voter). Ce matin j'ai fusionné les résultats de la journée du 28-12-2016 pour les réintégrés sur le compte principal, et permettre ainsi un retour à la normale. Ceci est la seule intervention manuelle que je me suis autorisé. Il n'y a pas de triche et surement pas de ma part. Je précise que la position d’arbitre n'est pas évidente, et j'ose espérer l'avoir exercé avec sérieux et responsabilité.

Tout cela est bien joli, mais comment expliquer la sur représentation d'un candidat par rapport aux autres? C'est assez simple en réalité. A la base ce candidat a un réseau de cyber-militants important et bien organisé ce qui lui a permis de prendre de l'avance. En suite il faut se mettre à la place de chaque visiteur du site pour comprendre que les résultats se sont accentués à la façon d'une réaction en chaine qui est due à la situation : quand un sympathisant de ce candidat vient, il vote, voit les résultats et voit son candidat largement en tête et se dit "cool ce site je vais revenir voter régulièrement".  A l'inverse, les sympathisant d'un autre candidat peuvent penser en voyant le résultat  : "ce site est bidon" ou "ce site est surement au service du candidat qui arrive en tête". Du coups ils sont moins nombreux à revenir voter et à parler du site à leurs contacts ce qui agave encore le phénomène.

Cela n'est pas une fatalité, suite à cette explication tous les votants qui lisent ces lignes savent maintenant que ce n'est pas le système du site qui est en cause ni le candidat arrivant en tête, mais le comportement des visiteurs. Ces derniers sont donc  invités à se mobiliser activement pour leur candidat quel-qu’il soit.  Plus il y aura de votant et plus les résultats seront proches de la réalité. Dans l’absolut quelques milliers de votes par jour sur plusieurs millions d'électeurs, cela rester très peu, cela laisse de belles marges d'évolution et de progression pour tous les candidats.

(à noter que l’effet étant le même sur tous les autres candidats, leurs résultats sont plus fiables)

Ici c'est vous qui êtres vraiment responsables et c'est pour cela que tout peut arriver.

Cet outil est fait pour permettre à la population de construire avec les candidats, son projet pour 2017.


Pour que le site ne disparaisse pas :-(

Bon là c'est le moment ou je pousse gentiment un petit coup de gueule avec un peu d'humour :-)  Ne le prenez pas mal je vais pas vous manger !

On est bien d'accord que un site qui met en avant de façon excessive un candidat par rapport à tous les autres, cela n'a pas beaucoup d’intérêt pour la démocratie ni par rapport à l'objectif du site (sauf pour certains des militants de ce candidats). Même pour le candidat concerné l'image que cela donne est ambiguë.

Par ailleurs vous êtes très nombreux à vouloir être servi, tout parfait, tout cuit, tout gratuit à faire des réclamations mais beaucoup moins à faire un don, ou à faire connaitre le site. Je remercie ceux qui le font.

De mon coté je sacrifie, pour ce projet, du temps qui devrait aller à mes proches et à mes activités professionnelles et associatives. Personne ne m'y oblige, je le fais parce que je pense que c'est juste et nécessaire. Maintenant si la plupart des gens ne se sentent pas impliqués, qu'ils votent en passant sans revenir, ni faire passer l’information, ni faire de don, c'est leur droit. Il y a là un outil au service de la démocratie, il n'est pas promis il est à votre disposition.  Ne pas en utiliser, tout le potentiel c'est accepter ce qu'il se passera sans agir.

Je vais attendre février en continuant d'améliorer le site. Si les visiteurs ne sont pas plus impliqués je considérerais que cela ne les intéresse pas plus que cela, qu'ils n'ont pas besoin du site et je mettrais fin aux sondages et aux activités du site. J'espère vivement que ce ne sera pas le cas.

Avec votre aide nous pouvons rendre cet outil plus performant et plus professionnel. Nous vous invitons à voter et à transmettre ce message à tous vos contacts. Et (si vous le pouvez) si vous n'avez pas trop la flemme, nous vous invitons à nous soutenir financièrement, même avec un petit montant.

Pour ceux qui n'ont pas les moyens, le montant n'est pas un problème car vous êtes déjà de très nombreux visiteurs. Le fait de ne pas donner en se disant que les autres le feront est un problème, car cela fait que presque personne ne donne au final et que nous recevons très peu d'argent).

A 250000 visiteurs mensuels, un don de 10 centimes par personne suffirait à recruter une sacrée équipe, mais partez du principe que les autres ne donnent pas ou pas assez. Donc donnez ce que vous pouvez.

En récapitulatif : Votez, Diffusez, Donnez. C'est maintenant que cela se joue.

Ce site vous propose un outil qui vous permet de découvrir des candidatures, des idées et solution que vous ne soupçonniez peut-être pas. Il vous propose un outil pour alimenter le débat et la liberté d'expression. Avec votre soutien ce projet permettra d'aboutir à un outil qui permet aux citoyens de rédiger leur propres lois de façon consultative d'abord puis à disposition des instituions. Ce que vous en ferez ne dépendra que de vous.


En vous souhaitant les meilleurs veux possibles pour vous et vos proches pour cette année 2017 qui s'annonce décisive et si nous jouons tous le jeu, peut être le début d'une nouvelle ère de démocratie directe et réelle.


Le 29-12-2016

Sylvain des Rochettes, le créateur du site

Partager : Publié le 29/12/2016